SAINT Jean Lez Rebets

Le village

Dans la Brie Champenoise.

Toponymie

 

CIRCONSCRIPTION
  • Parlement : Paris.
  • Intendance : Paris.
  • Coutume :
  • Bailliage : Meaux.
  • Grenier à sel :
  • Diocèse : Meaux.
  • Archidiaconé
  • Doyenné :
  • Conférence :
  • Collateur :
Dames, seigneurs
  •  
  •  

 

PRODUCTIONS :

DÉMOGRAPHIE
PÉRIODE FEUX HABITANTS
1709 178  
1726    
½ XVIIIe    
¾ XVIIIe    
XIXe    

La cure

Eglise Saint Jean Baptiste dépendant de l'abbaye de Rebais.

A partir de la moitié du XVIIe siècle, une réforme introduit la nouvelle congrégation de Saint Maur dans le monastère de Rebais afin d'en permettre le redressement ; la cure de Saint Jean, la petite cure de Saint Nicolas lui sont unies.

PATRON :

FÊTE :

CURÉS : Jacques DELEPINE -1719+ |

INSTRUCTION

INSTITUTEURS : Nicolas MICHON | Louis MICHON (1718)

Lieux-dits de SAINT Jean Lez Rebets

Au XIIe siècle l'abbaye cistercienne de Cercanceaux (Souppes sur Loing.) possède des fermes ou granges sur la paroisse.

  • La Madeleine, — La Madelene (1717), — La Madeleine, paroisse de Saint-Jean de Rebais (1718), — (XVIIIe siècle), ancien prieuré bénédictin membre de l'abbaye Saint Pierre de Rebais, hameau.
    • L'Ouche du Saint Esprit, ancien lieu-dit.
  • Saint Aile, — Saint Ail (XVIIIe siècle), ancien prieuré bénédictin simple et régulier membre de l'abbaye Saint Pierre de Rebais, maison isolée.
    • Fontaine.

Faits-divers de SAINT Jean Lez Rebets

1711-1715. — Mouvance censuelle. — Fragments d'un terrier de la seigneurie de Saint-Denis-lez-Rebais, appartenant à l'abbaye des Bénédictins de Rebais (cahiers cotés de 3 à 13, 23 et 24). — Censitaires : — Léger Truelle, vigneron audit lieu de Saint-Denis ; — Denis Brullefert, charron à Champcomollin, ayant épousé Catherine Hurant ; — Jean Ducorbier, laboureur à Saint-Aile, paroisse Saint-Jean de Rebais ; — Louis Lemaire, demeurant aux Pleux, paroisse de Saint-Denis ; — Jean Salmon, laboureur au Champ-la-Reine, héritier de Jean Salmon et d'Anne Tixier, ses père et mère ; — Jean Amelot, tisserand aux Pleux ; — Elisabeth Gourdé, veuve de Benjamin Ducorbier, demeurant à Baillard paroisse de Doue ; — les enfants de Marie Messant ; — Louis Boirot, tisserand en toile, demeurant à Villeneuve-sur-le-Bois ; — Pierre Gutel, laboureur à La Brosse, paroisse de Chauffry, et Marguerite Souvry, sa femme ; — Louise Charpignon, veuve de Charles Marsault, demeurant à Champcomolin, paroisse de Saint-Denis ; — Antoine Dupont, officier de madame la duchesse d'Orléans, aux Limon ; — Louis Rassicod, chirurgien à Jouarre, à cause de Marie Driot, son épouse, etc.

1718-1720. — Mouvance censuelle. — Fragment d'un terrier de la seigneurie de Saint-Léger, appartenant à l'abbaye de Saint-Pierre de Rebais (8e cahier, feuillets 177 à 200). — Censitaires : — Jean Delorme, charron à Champcomolin, paroisse de Saint-Léger, tant en son nom qu'à cause de Denise Goisy, sa femme ; — Pierre Lemaire, laboureur au même lieu ; — Louis Chambry, de pareil état, demeurant à Tourneloup, paroisse de Bellot ; — maître Simon Pailly, marchand à Rebais, fondé de procuration de demoiselle Jeanne Rousselet, fille mineure émancipée d'âge de défunt Robert Rousselet ; — Pierre Villé, laboureur à La Madeleine, paroisse Saint-Jean de Rebais ; — Etienne Le Cointre, trésorier de l'Hôtel-Dieu de Rebais, au nom et comme administrateur de cet établissement ; — Louis Michon, maître d'école de la paroisse Saint-Nicolas dudit lieu de Rebais, à cause de Jeanne Houdry, sa femme ; — Louis Cordebanne, maréchal à Jouy-sur-Morin ; — maître Pierre Moinet, marchand à La Ferté-au-Col ; — Nicolas Taphu, vivant officier du Roi, représenté par Simon Prailly, etc.